avant-propos

Le « réel » palestinien n’est pas dans ces textes. À travers ce dossier constitué autour d’Elia Suleiman et de Mohamed Rouabhi, il affleure sans doute, mais au détour d’autres interrogations : comment et d’où filmer / écrire la Palestine ?

Palestinien de Galilée, de nationalité israélienne, ayant longtemps vécu à New York avant de revenir s’installer à Jérusalem-Est, Elia Suleiman est l’auteur de trois films, dont Chronique d’une disparition.

Mohamed Rouabhi s’apprête à animer un atelier d’écriture à Ramallah, il n’était jusqu’à présent jamais allé en Palestine ; français d’origine algérienne, il a pourtant écrit une pièce d’une paradoxale justesse sur la vie palestinienne dans les territoires occupés, Les Nouveaux bâtisseurs.

C’est dire si c’est par des chemins de traverse, par le détour d’autres exils, que se dessine, de l’intérieur ou de l’extérieur, une réponse à la question palestinienne par excellence : comment affirmer son identité ?

Bientôt peut-être Vacarme consacrera un autre dossier à la situation « concrète » des territoires occupés, à l’autonomie et à la Palestine, là-bas et maintenant.

À propos de l’article

Version en ligne

Publiée le

Catégorie .

Mots-clés , .

Version imprimée

Publiée dans Vacarme 08, , page 66.