Actualités

Décès du chorégraphe Alain Buffard

Vacarme a la douleur d’apprendre le décès de l’artiste chorégraphique Alain Buffard, survenu ce samedi 21 décembre au matin.

Formé à la danse par Alwin Nikolais, Alain Buffard avait dansé pour des chorégraphes comme Daniel Larrieu et Régine Chopinot, avant de devenir lui-même un créateur incontournable, en premier lieu avec son solo Good Boy (1998). Dès cette pièce sont présents la plupart des questionnements qui traversent son œuvre, et qui sont autant de préoccupations partagées par la revue : ainsi de la problématisation constante de la façon dont les corps sont produits (normalisés, disciplinés, idéalisés, mais aussi métamorphosés ou subjectivés), dont les identités de genre sont assignées ou échouent à l’être, dont les apprentissages ont lieu, dont le sexuel circule ; ainsi aussi de la façon dont les protocoles scéniques et les conditions de possibilité du spectacle sont interrogés. De ses œuvres à la finesse esthétique permanente, outre Good Boy, citons Dispositifs 3.1 (2001), Les Inconsolés (2005), (Not) a Love Song (2007), Tout va bien (2010), Baron Samedi (2012).

À l’heure où Vacarme perd un compagnon, on relira cet entretien qu’il avait accordé à la revue en 1999, « Tenir debout : aléas ».

À propos de l’article

Version en ligne

Publiée le

Mots-clés , .