Vacarme 16 / Arsenal

tract ludique texte collectif, 1970

Femmes de tous les pays unissez-vous, vous n’avez à perdre que vos maris/vos fesses.

Hystériques de tous les pays unissez-vous, vous n’avez à perdre que votre hystérie.

Retire le pied de l’homme de ton cul et prends-le. Sois beau et tais-toi.

L’ennemi est dans votre propre maison. Le Noir est la femme du Blanc.

Le prolétaire est la femme du patron.

La femme est d’abord et avant tout zéro. (Héraclite)

La femme est d’abord et avant tout une femme. (Mao)

La femme est d’abord et avant tout une prolétaire (quand elle est prolétaire). (Christiane Rochefort)

La femme est d’abord et avant tout un juif (quand elle est tunisienne). (Albert Memmi)

La femme est d’abord et avant tout un nègre, quand elle est blanche. (E. Cleaver)

La femme est d’abord et avant tout révolutionnaire, quand elle fait la cuisine. (Lénine)

La femme est d’abord et avant tout cuisinière, quand elle fait la révolution. (Fidel Castro)

Il n’y a pas de sotte femme, il n’y a que des sottes cuisinières. (Robespierre)

Il n’y a pas de femmes sages, il n’y a que des avorteuses. (Saint-Just)

Il n’y a pas de Saint-Just, il n’y a que des femmes. (Une tricoteuse)

Il n’y a pas de femmes, il n’y a que du tricot. (Une maille)

Une femme qui n’a pas d’enfants n’est pas une mère.

Une mère qui n’a pas d’enfants n’est pas une femme.

Une femme qui n’a pas de mère n’est pas un enfant.

Une femme qui n’a pas de femme n’est pas un homme.

Un homme qui n’a pas de femme est une femme.

Tous les hommes ne sont pas des femmes.

Une femme qui n’a pas de mari est une putain.

Une putain qui a un mari n’est pas une femme.

Toutes les putains ne sont pas des hommes.

Tous les hommes ne sont pas des putains. Mais si pourtant.

Rien de ce qui est humain ne m’est étranger.

Une femme m’est étrangère, donc une femme n’est pas humaine.

Rien de ce qui est humain ne m’est étranger.

Une femme ne m’est pas étrangère, donc une femme est rien.

Une femme entière est une moitié.

Deux femmes ensemble sont seules.

Une femme mariée est une moitié quand elle est mariée. Une moitié de femme est mariée quand elle est seule. Une mariée est seule quand elle est à moitié.

Une femme deux fois mariée est zéro.

Une femme trois fois mariée est moins que zéro.

Une femme est une femme.

Une femme qui n’est pas une femme n’est pas une femme.

Une femme est une invention de la société capitaliste.

La société capitaliste est une invention de l’homme.

L’homme n’a pas d’imagination.

La femme est moins dangereuse que le tabac.

Fumez des femmes.

La femme est au-dessus du niveau de la mère.

Les femmes sont des côtelettes sautées.

Les côtelettes se rebiffent.

À bas l’impérialisme yankee.

L’impérialisme est masculin.

La front principale est grammaticale.

La lutte est féminine.

La classe est féminine.

La lutte des classes est doublement féminine.

Nous sommes toutes Rosa Luxemburg.

Rosa c’est la vie.

Les femmes sont-elles vraiment anglaises  ?

Ceux qui ne croient pas à la femme aujourd’hui sont ceux qui ne croyaient pas à la publicité avant-hier et qui ne croiront pas aux enfants demain.

Vive la lutte des  !!!!!!!!!!

Il n’y a pas d’essence, il n’y a que du pétrole.

Il n’y a pas de pétrole, il n’y a que des pipe-lines.

Il n’y a pas de pipe-lines, il n’y a que des phalli.

Il n’y a pas d’existence, il n’y a que des naissances.

Il n’y a pas de naissance, il n’y a que des utéri.

Il n’y a pas d’utéri, il n’y a que des femmes.

Il n’y a pas de femmes.

Il n’y a pas.

Il.

Elle.

L’homme est un roseau pensant. La femme est une rose pensive. (Mao, La Théorie des Cent Fleurs)

La révolution est à nos portes.

Fermez les fenêtres. (Georgette Marchais)

La lutte des femmes : une tempête dans un verre d’eau. (Lénine)

Solidarité avec les femmes. (Les mongoliens)

Solidarité avec les femmes. (Les fausses couches)

L’homme qui marche sur la queue du tigre en papier est une femme. (Mao, Le Tigre est au parfum.)

Vive notre ligne (politique) !

Femmes  ! Conservez votre ligne (politique) !

(1) Quelques amies se retrouvent un soir et dérivent ensemble au fil des mots : c’était en 1970, et le texte qui en résulta est un grand ancêtre des nôtres, j’espère qu’il nous le pardonnera ! Longue vie aux soirées entre femmes  ! Pardon : longue soirée aux vies de femmes. Non, c’est pas ça, enfin, merci.

À propos de l’article

Version en ligne

Publiée le

Catégorie .

Mot-clé .

Version imprimée

Publiée dans Vacarme 16, , page 49.