Vacarme 74 / Cahier

à Pascal Cribier, ces fleurs éphémères

par

Le 3 novembre 2015, Pascal Cribier, âgé de soixante-deux ans, a mis fin à ses jours. Ce paysagiste, auteur de centaines de projets allant de jardins privés intimes à d’immenses opérations de rénovation urbaine, s’est fait connaître auprès d’un large public par la réhabilitation des Tuileries, puis par le livre Itinéraires d’un jardinier (2009), un traité hors normes explorant les questionnements qui ont nourri son travail et qui motivent cette chronique : la fascination du vivant, la recherche d’agrément spatial et social dans les lieux publics et les urgences écologiques.

Mon Pascal,

Ce fut rude, pour nous tous. Et pour toi plus que tout. Mais ce départ est ton choix.

Quand Monique m’a appelé à Suzhou pour m’apprendre la nouvelle, je venais de faire cours, en montrant à des étudiants chinois tes images, les images que tu as prises de tes jardins, chaque nuance du bois de Morville photographié au gré des saisons, les Tuileries adroitement bêchées par ceux qui prennent soin des parterres dessinés à leur attention tout autant qu’à celle des visiteurs en ajustant les proportions à la longueur du manche des outils.

L'intégralité de cet article est disponible dans Vacarme 74 actuellement en vente dans votre librairie ou en ligne.

Post-scriptum

Historien des jardins et du paysage, Hervé Brunon est directeur de recherche au CNRS. Parmi ses derniers livres : Jardins de sagesse en Occident (Seuil, 2014). Il est aussi jardinier.