Vacarme 74 / Cahier

le sucre

par

C’est très bien expliqué dans le carnet de santé délivré aux parents au sortir de la maternité : il est préférable de commencer la diversification alimentaire des bébés par des aliments pas, ou peu sucrés, parce que le goût du sucre est le plus simple, le plus immédiat, le plus fort. Droit au but et sans préliminaires. Le sucre est comme une pornographie, qui a goûté au sucre n’a pas de patience pour les autres goûts.

Je ne suis plus un bébé, j’ai passé quarante. Depuis plusieurs années, depuis longtemps en fait, je n’ai plus tellement de goût pour la peinture. J’ai aimé ça, je m’en suis délectée, et puis, je n’ai plus aimé. Mais j’ai continué de regarder des images, les images, ça, ça allait. À qui disait : « Tout de même, un Matisse en vrai, c’est autre chose qu’un Matisse en carte postale », je rétorquais que, oui, bien sûr, mais que tout ce qui m’intéresse dans un Matisse est précisément ce qui est aussi sur une carte postale. Plus cérébrales, plus immédiates, moins encombrantes, sans chichi, disponibles sans rendez-vous dans n’importe quel moteur de recherche, les images ont gagné. Car les images n’ont pas besoin d’avoir un corps fixe. Les images incubent le spectateur, c’est lui l’amplificateur, le diffuseur, c’est lui qui fournit le corps.

D’ailleurs, souvent, je ne regarde même plus les images, je me contente d’invoquer ma playlist mentale. C’est une liste de quelques noms d’artistes et d’œuvres, j’invoque leur élégance, je me recale sur leur esthétique, voilà.

L'intégralité de cet article est disponible dans Vacarme 74 actuellement en vente dans votre librairie ou en ligne.