Enfermé tout déplacement : pieds joints, volte-face, sanglots.

À chaque tour complet, se heurter la tête contre les murs, (« Ravage, crie, 1, 2, 3
— retour ») ;

de tout côté exploré, par un saut, sur deux pieds, bien serrés : un mur. Finalement abandonner cette manœuvre, et ne plus avancer qu’à déplacements comptés, félins, allongés, resserrés (« je me contorsionne, je me coule ») — se savoir enfermé sans pour autant que tout mouvement soit exclu, juste resserré, pas massif, pas tout le corps, enfermé dans une boîte qui bouge, armoire, roulotte, ou placard, accueillir les nausées comme un nouveau mode de respiration.

À propos de l’article

Version en ligne

Publiée le

Version imprimée

Publiée dans Vacarme 06, , page 57.