Syrie

Alep : 4,7 kilomètres trop longs à arpenter ?

par la revue Vacarme

Des milliers de bombes larguées par les aviations russe et syrienne sont en train de ravager les quartiers est d’Alep avec la promesse, répétée à l’envi de fausses trêves en fausses trêves, de leur anéantissement final. Mais on ne trouve personne à Paris pour parcourir 4,7 kilomètres, ceux qui séparent l’ambassade de Syrie, rue Vaneau, et l’ambassade de Russie, boulevard Lannes.

Tempête sur Beyrouth : dimanche 15 décembre

Je demande à Souad si elle n’a jamais pensé à quitter la Syrie. Elle me répond : « D’un côté, je les comprends, surtout ceux qui ont des enfants en bas âge. Mais de l’autre, je leur en veux, je les déteste, le travail devient très difficile sans eux. »