Actualités

Parole sur fond blanc Sauerbruch Hutton Architekten, Harun Farocki

par

Parole sur fond blanc

Sauerbruch Hutton Architekten, Harun Farocki, Allemagne, 2013, 73’, Allemand, Anglais, sous-titré Français, Anglais // Montage : Jan Ralske // Production : ZDF et Harun Farocki Production, disponible sur Tënk jusqu’à mi-mars 2017.

Le film Sauerbruch Hutton Architekten est un cadre blanc, nu, où la parole, sobre, technique, pure, est maitresse. Il s’ouvre sur un grand espace barré par un bureau presque vide, derrière lequel s’affaire une jeune réceptionniste disposant des fleurs comme tâches de couleur ; il est ponctué par un large couloir où un jeune agent de nettoyage traine son baquet après la fin de la journée. A la surface des mots, des lieux et des objets s’élaborent, à différents stades : concours, construction, conception. Ce sont des chaises pliables, un centre de la virtualité, un bâtiment universitaire, une poignée de porte. Les mots ne semblent pas commencer, ils ont une fin pratique et matérielle. Les réunions, les échanges sont attrapés, puis abandonnés. La coupe comme toujours chez Harun Farocki fabrique son espace. Ici, la parole est si laconique qu’elle m’hypnotise. Les désaccords, les frustrations, les contraintes sont imperceptibles, au point où ils exercent une puissance qui leur est propre. Sur fond blanc, se développe une autre sémiotique. Un geste, les corps en mouvements et les visages immobiles trahissent les positions de parole. Cet espace blanc se referme sur les choses, qu’on regarde, qu’on discute, qu’on déplace ou qu’on informe, à l’infini, sans qu’aucune ne semble encore tout à fait marquée par une détermination utilitaire, comme si elles étaient purs objets de langage. Dans tout ce blanc, se glisse, violence brute ou inquiétude, une question : ai-je raté l’objet ?

Post-scriptum

http://www.tenk.fr/arts/sauerbruch-hutton-architectes.html