Passer par les armes : la violence politique et son deuil

Procès du groupe « 17 novembre » en Grèce, extradition de Persichetti vers l’Italie. Au nom de la lutte anti-terroriste, des États réécrivent l’histoire de la violence politique.

Avant-propos

Avec l’annonce, le 21 avril 1998, de sa propre dissolution, ce qui restait encore de la Fraction (...)

Lire

Italie : une histoire empêchée

par

« L’incapacité de penser dont semble aujourd’hui affligée la classe politique italienne et, avec (...)

Lire

« Un mai long de dix ans »*

En Italie, à partir de 1968, la violence politique et l’agitation sociale augmentent sans (...)

Lire

Grèce : quand la procédure pénale écrit l’histoire

par

En mars 2003 s’est ouvert à Athènes le procès du groupe « 17 novembre », organisation armée de l’après-dictature. Climat de chasse aux sorcières, délation, procédures démocratiques bafouées. Loin d’ouvrir un débat public sur la violence politique - point aveugle des gauches européennes - ce procès l’a enfoui. Récit d’une histoire contrariée.

Lire